Journaux philatéliques sur internet

2016- 2009-    

Delcampe
Magazine

Philinfo

 

Précurseur en France :

Petit historique

De 1983 à 1993 il existait "Les Informations Philatéliques Téléphonées", journal quasi hebdomadaire qui avait plus de deux cents auditeurs réguliers. Il suffisait alors de composer un numéro de téléphone pour avoir droit à cinq minutes d'informations philatéliques. La formule avait trouvé sa limite, et Jean-François Brun avait cessé de "publier" ce journal d'actualité immédiate. Rien ne l'avait remplacé.

L'extension d'Internet l'a, quelques années plus tard, incité à créer "PHIL' FLASH". Et c'est le 10 avril 2000 qu'il envoya à quelques dizaines de philatélistes dont il avait l'adresse électronique le premier numéro de "PHIL' FLASH", premier journal philatélique diffusé via Internet. Il en assure depuis lors la rédaction et l'envoi.

Rapidement ce fut un succès. Certains, qui le dénigrent depuis, avaient abreuvé l'auteur de félicitations et d'encouragements. Ils ont changé d'avis lorsque tel ou tel paragraphe n'était pas de leur goût.

"PHIL' FLASH" est ensuite resté en sommeil pendant un an (de mars 2001 à mars 2002). De nombreux abonnés avaient alors envoyé des messages, s'inquiétant de ne plus le recevoir ou regrettant ce silence. Et d'autres philatélistes avaient découvert "PHIL' FLASH" pendant cette période, sans doute grâce à des sites Internet qui le présentaient ou par des amis qui leur avaient transmis d'anciens numéros.
À cette époque Jean-François Brun avait contacté les trois mensuels philatéliques en proposant de leur donner des chroniques sur les falsifications et les faux qui lui sont soumis à l'expertise. En effet des philatélistes, tant professionnels qu'amateurs, le pressaient de les informer, dès leur découverte, des nouvelles falsifications. Apparemment cela n'intéressait pas la presse : un coup de téléphone, quinze jours après la réception du fax de proposition, a été la seule réaction.

Ces constations et de fréquents contacts avec des philatélistes de tous niveaux montraient que "PHIL' FLASH" avait une vraie place parmi les médias philatéliques. Aussi Jean-François Brun décida-t-il de "réveiller" "PHIL' FLASH". Tant pis si ça n'a pas plu à tout le monde ...

En février 2002, quelques semaines avant cette reprise et en rapport direct avec elle, avait été ouvert (en toute discrétion jusqu'à l'annonce officielle dans "PHIL'FLASH" n°23 du 14 mars 2002) le site Internet destiné à permettre aux abonnés, ou aux philatélistes intéressés, de consulter (et copier) les anciens numéros ou les dossiers ("La DOC. de PHIL' FLASH") précédemment envoyés.

Encore visible ici :

https://web.archive.org/web/20070206001511/http://www.philflash.fr/